logo

Liste des équipements et des réflexes de survie les plus importants.




Nos astuces


Article 1 : Expédition de survie dans les bois


La première chose à faire est de se renseigner

Notre intention n’est pas de brider vos envies d’aventures et d’inconnu, rassurez-vous nous partageons cette passion mais le but est aussi de prendre du plaisir et surtout de ressortir en un seul morceau. Même si la frontière entre la prise de risque et l'insouciance peut souvent paraître ténue dans le monde de la survie, nous vous invitons vivement à trouver un équilibre et cela passe par la prise d’informations avant expédition. Familiarisez-vous au préalable avec la faune et la flore de votre destination, cela pourrait vous sauver la vie. En effet on ne compte plus le nombre d’accidents parfois mortels causés par des morsures ou des ingestions de plantes vénéneuses.


Petites précautions à prendre :

La première à notre sens est de prévenir quelqu’un de votre départ et donner une heure approximative de retour, surtout si vous partez seul. Le nom de Aron Ralston ou du film tiré de son aventure “127 heures” vous dit surement quelque chose. Un jeune homme de 27 ans qui a décidé de partir en randonnée tout seul dans le grand canyon sans prévenir et qui y a passé au final près de 127 heures. Pour s’en sortir il a dû prendre une terrible décision. N’en arrivons pas à de tels extrêmes mais on est jamais trop prudents. Prévenir quelqu’un de votre entourage est donc très important car en cas de problème des secours inespérés seraient les bienvenus ! Ce n’est pas James Franko acteur principal du film qui vous dira le contraire. Si vous pouvez vous munir d’un moyen de communication c’est encore mieux.


Munissez-vous d’un équipement de survie


Vous trouverez quelques outils très utiles dans notre rubrique kits indispensables mais en attendant voici les vitaux pour une randonnée dans les bois.


Un couteau : Avec une lame et un manche bien solide.

Un briquet en métal : Les briquets en plastique s’usent ou se décomposent facilement.

Une boîte d’allumettes : Il vous faut absolument une boîte étanche.

De la paracorde : Il s’agit de cordes de parachute.

Un sifflet : Pour avertir des secours ou éloigner certaines bêtes.

Une couverture polaire : Les nuits dans les bois peuvent devenir rapidement très froides.

Un miroir de signalisation : Encore une fois pour signaler votre position.

Des pastilles de purification d’eau.

Une boussole : Même si on vous dit souvent que vous avez un bon sens de l’orientation, croyez-nous par expérience, malgré la présence d’un ancien marin dans le groupe la boussole nous a sauvé plus d’une fois.

Une lampe de poche.

Une trousse de secours : Oui oui, vous êtes un costaud mais encore une fois faites nous confiance il n’y a pas que les petites natures qui en ont besoin. On a vu des rock a qui cela aurait pu sauver la vie !

Tous ces outils ne seront pas d’une grande utilité si vous n’apprenez pas à vous en servir, tout spécialement la boussole et le couteau. Il vous faut vous renseigner préalablement sur chacun de ces outils avant de se les procurer et au moins les tester une fois.


Et si je me perds ? 3 conseils


Premier conseil : NE PANIQUEZ PAS ! C’est la pire des réactions que vous pouvez avoir, encore pire que d’abandonner. Vous risquez de perdre l’outil le plus précieux que vous avez à votre disposition : Votre cerveau ! Les experts en survie ont l’habitude d’utiliser la méthode du STOP. Pour les moins anglo-phobiques : Sit down, Think, Observe (votre environement), Prepare (votre kit de survie).


2ème conseil : Constituez votre point 0 et ne vous en éloignez pas trop, vous risquez d’aggraver la situation. De plus si vous appelez à l’aide ou tentez de vous faire localiser, ce point sera utilisé pour vous retrouver, ce serait dommage de jouer à cache cache avec les secours. Vous faciliterez donc la tâche de ceux qui vous viendront en aide et éviterez de dépenser la précieuse énergie qu’il vous reste car un processus de rationnement de ressources devra commencer et la première dont vous disposez est votre corps. Lorsque vous quitterez votre point zéro pour quelconque raison, privilégiez les chemins en hauteur pour garder une perspective d’observation. De plus vous serez plus facilement repérable dans cette position.


3ème conseil : Cherchez des ressources consommables.


Sachez que votre corps peut rester 3 jours sans être hydraté et 3 semaines sans nourriture et ce à des température normale (ni trop chaud pour l’eau ni trop froid pour la nourriture). En gardant des traces de votre point 0 explorez les environnements à la recherche d’un coin d’eau tant que vous avez encore de l'énergie (plus vous attendrez plus ce sera dur). Une fois trouvé ne vous précipitez pas dessus malgré la soif. Utilisez des pastilles purificatrices ou faites la bouillir. Nous vous apprendrons dans un prochain article comment faire du feu.

Il est de même pour les plantes ou champignons, ne mangez pas des choses que vous ne connaissez pas, d'où l’intérêt d’une bonne préparation.


Enfin en bonus, sachez qu’une arme à feu est toujours utile lorsque vous allez en forêt spécialement pour ce genre de cas. Que ce soit un fusil ou une arme au poing (plus facile pour la mobilité) pour chasser, vous protéger ou vous faire repérer.


Voilà tout pour ce point survie dans les bois en espérant qu’il vous aura été utile. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions ou des remarques sur cet article.


Kits Indispensables


Le couteau :


Le couteau est un objet multi-fonction et vital pour la survie. Ce n’est pas pour rien que depuis la nuit des temps malgré des siècles et des siècles de progrès il est présent et extrêmement utile. C’est même la première chose à ranger dans votre kit de survie. Cependant attention, il doit être robuste. Un couteau suisse ne suffira pas, il vous faut un couteau avec un manche solide et une lame résistante bien tranchante. Dans cette catégorie nous ne pouvons vous recommander que le Bear Grylls Ultimate que nous utilisons tous et qui nous donne entièrement satisfaction.




Un outil de communication

Il est important d’avoir un moyen de joindre des secours en cas de danger. Pour celà vous pouvez vous munir de votre téléphone portable ou smartphone. Mais souvent dans les lieux de randonnés ou de survie il est difficile de capter du réseau, alors l’alternative est d’investir dans une balise de localisation personnelle. C’est un moyen de communication fonctionnant par satellite qui vous permettra de pouvoir accéder à un réseau même dans les endroits les plus isolés.


Une Lampe torche

La visibilité pendant la nuit est primordiale non seulement pour s’orienter mais aussi pour éviter les blessures car certains obstacles sont peu visibles la nuit. Elle vous permettra aussi d’identifier les fleurs ou champignons comestibles et d’effrayer certains animaux. En somme, c’est un outil indispensable pour votre survie nocturne.


Briquet et allumettes

Ces instruments vont vous permettre de produire de la chaleur et vous aider à faire du feu. Il faut noter que le briquet doit de préférence être en métal (gage de solidité et d’étanchéité) et les allumettes étanches.


Corde ou paracorde

Eric, notre ancien marin spécialiste corde vous expliquera à travers différents articles ou vidéos qui paraîtront, comment se servir de cet outil et des nombreuses utilisations qu’il peut avoir : construire un abris, un radeau, un garreau etc.


Bache militaire

Etant de base un outil “militaire”, par ses multiples fonctions il a fini par intéresser des acteurs de plusieurs domaines : soldats de métier, force de l’ordre, randonneurs ou campeurs. Il permet de se fondre dans certains décors ce qui n’est je vous le concède pas l’idéal pour se faire repérer, mais il n’a pas d’égal lorsqu’il s’agit de se protéger soi ou ses vivres de l'environnement extérieur. Notre beau goss Laurent sans antécédents militaires mais qui pourtant ne jure que par sa bâche aura l’occasion d’y revenir plus en détails sur le blog. #testéetapprouvé.


Arme de poing

Si vous êtes perdu ou que vous traversez un environnement hostile une arme de poing pourrait vous sauver la vie. Vous pourrez vous protéger, envoyer un signal ou tout simplement chasser. Un fusil pourrait faire l’affaire mais nous conseillons plutôt les armes plus mobiles pour des considérations pratiques que vous pourrez facilement vous imaginer.



Vêtement ou sous- vêtement en laine

Il s’agit là d’un outil que nous apprécions particulièrement, surtout notre princesse Lola qui ne va nul part sans son Woolpower, référence dans le domaine. Si vous avez fait un peu de ski vous devez sûrement connaître l’utilité de cet accessoire lors de basses températures. Celui-ci permet de tenir chaud façon peu encombrante en maintenant autant que possible une bonne température dans votre corps. Comme nous vous le disions, Woolpower est une marque reconnue dans le domaine et très utilisée dans les pays scandinaves. Ce qui au vu des températures qui sévissent dans ces endroits, peut être considéré comme un gage de crédibilité.


Couverture polaire

Encore un autre outil à ne pas sous estimer surtout la nuit tombée. Il n’y a pas que les petits garçons et les petites filles qui ont besoin d’une couette, vous aussi mesdames et messieurs et pour ne pas le découvrir à vos dépens, soyez prévoyants !


A éviter absolument

Plusieurs légendes urbaines circulent autour de la survie, des légendes qui peuvent hérisser le peu de poils blancs qui restent sur la tête de notre pauvre Eric. Dans cette rubrique nous nous attèlerons à lutter contre ces clichés qui pourraient mettre votre vie en danger. Nous vous ferons aussi profiter de nos expériences et connaissances afin de répertorier les choses à éviter si vous voulez sortir de vos randonnées en un seul morceau. Restez connectés car cette liste fera l’oeuvre de mises à jours régulières au fil de nos expériences.


  1. Contrairement aux idées reçues boire son urine n’est ABSOLUMENT pas recommandé ! Ne le faire qu’en cas d’extrême gravité et non parce que vous auriez la flemme de bouillir votre eau et que par une superbe coïncidence vous ayez une petite envie.

  2. Ne déchirez pas vos vêtement pour un oui ou pour un non. En effet à la télé on voit souvent ce héros déchirer ses vêtements et se retrouver torse nu, muscle saillant en pleine forêt prêt à tout pour survivre. Ne faites pas ça chez vous ! Les vêtement peuvent s’avérer très utiles la nuit tombée et vous tenir chaud. Vous risquez de vraiment les regretter dans ces moments là. Cherchez toujours une alternative à cette option.

  3. Lorsque vous voyez un cours d’eau, ne le traversez jamais en vous précipitant. Examinez le bien et surtout faites le au fur et à mesure pour ne pas baisser de manière brutale la température de votre corps. Vous risquez l'hypothermie.

  4. En plein hivers, on peut être tenté de manger de la neige (encore merci Hollywood) ! Préparez la d’abord pour encore une fois ne pas faire baisser la température de votre corps de manière drastique.

  5. Si vous croisez un serpent ne jouez pas au cowboy. Ignorez le car il n’attaque que pour se défendre et même s’il a un petit creu en général vous serez une proie bien trop grande pour lui. Même s’il se trouve dans vos affaires ne le provoquez jamais ! Essayez de vous en débarrasser doucement à l’aide d’un bâton (le plus long possible). De plus, si vous tombez sur un serpent mort ou que vous arrivez à le tuer, il peut être une source de nourriture très intéressante. Seulement il vous faudra couper la tête et la queue afin de ne pas vous empoisonner avec son venin.